Collège François Rabelais Mons en Baroeul

Ambition Innovation Réussite

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Les Clubs du FSE Un mois, une oeuvre
un mois une oeuvre
Imprimer PDF

Un mois, une œuvre

Mars 2018 : Deux ans de vacances de Hojcusova Danka (2013)

Le long voyage

Trois frères, orphelins, étaient désespérés car leur petite sœur était gravement malade. Ils vivaient sur une petite île déserte du Japon depuis la mort de leurs parents. Ils décidèrent de faire un long voyage pour tenter de trouver un remède qui soignerait la petite qu'ils laissèrent chez leur unique amie et habitante de l'île. Ils prirent une petite barque en bois qu'ils chargèrent avec toute la nourriture qu'ils possédaient et ils partirent pour la Corée du Sud, là où ils pourraient se procurer des médicaments. Ainsi commença leur long voyage . Ils naviguèrent jour et nuit jusqu'à ce qu'ils atteignent une première île où ils se reposèrent deux jours et en profitèrent pour se recharger en victuailles. Ils pêchèrent des saumons et cueillirent des fruits sauvages. Mais, surtout ils purent enfin dormir sur la terre ferme avant de poursuivre leur long périple. Ils essayèrent de perfectionner leur bateau en ajoutant une voile à l'aide de feuilles géantes ; puis ils reprirent la mer cap vers la Corée du Sud.

Cinq jours plus tard, ils arrivèrent à destination et commencèrent leurs recherches pour trouver un médecin bénévole et libre pour les accompagner et soigner leur sœur. A l'hôpital Fujimori, ils racontèrent leur histoire au docteur Tadechi qui, très ému et impressionné par tant de volonté et d'amour accepta de les aider. Pour gagner du temps, ils embarquèrent tous dans l'hélicoptère de l'hôpital et, le soir même, le médecin commença les soins sur la petite qui reprit très vite des forces.

Wassila A., 6e2

Lire la suite...
 
Imprimer PDF

Un mois, une œuvre

Janvier 2018 : Chute de pommes de Marjorie DUBLICK (2011)

Un après-midi d'automne un jeune homme à cheveux courts bruns, vêtu d'un pull long, rouge et d'un jean bleu se rendait chez sa grand-mère. Il aimait plus tout sa compagnie mais, à cette saison, il voulait aussi l'aider à cueillir les pommes du magnifique verger qu'elle avait. Chaque année, il l'aidait une journée entière pendant plusieurs semaines dans la cueillette. Mais, cette année, le mauvais temps était toujours au rendez-vous. L'orage grondait très fort mais, Paul voulait avancer dans le travail. Il avait déjà rempli tout une charrette de pommes quand un violent éclair fit pencher le pommier, toutes les pommes tombèrent sur Paul qui sombra dans les pommes. Sa grand-mère qui ne le voyait pas rentrer du verger au bout de trois heures s'inquiéta et alla voir ce qui se passait. Elle le retrouva en compote et appela les urgences. A l'hôpital, lorsqu'il reprit ses esprits, sentant que le vinaigre de pommes lui montait au nez, il appela l'infirmière qui lui donna un calmant. Après 24 heures de surveillance, sa grand-mère le récupéra et pour le consoler lui servit un grand verre de cidre…de pommes bien sûr !

Mais, il préféra un bon chocolat chaud accompagné des framboises fraîches du jardin et un câlin-ou de sa grand mère. Tellement soulagée, elle l'enlaça tendrement de ses bras fragiles. Ils décidèrent que la cueillette ne serait plus pour sa « pomme » mais qu'ils feraient appel à un ouvrier agricole.

Liana E, 6e2

Lire la suite...
 
Imprimer PDF

Un mois, une œuvre

Décembre 2017 : Série Intérieurs - 3 de Hélène CHARPIOT (2011)

L'hiver 1986 a été particulièrement froid. Personne ne sortait, si bien que les gens s'occupaient comme ils pouvaient chez eux bien au chaud. Mathieu, un architecte très connu décida de réaliser une idée complètement folle à partir d'une maquette. Il voulait construire une maison dans une fusée. Lorsqu'il s'est lancé dans ce projet, il ne pensait pas que cela lui prendrait onze mois de sa vie. Marine, sa compagne accepta de lui servir de modèle pour les proportions de la pièce principale. Mathieu, étant un esprit torturé, réalisa son œuvre à l'envers. Il positionna Marine allongée sur des escaliers qui descendaient. Il la positionna tête en bas et talons aiguilles rouges pendant des heures si bien qu'elle finit elle aussi à avoir les idées à l'envers. Tous les deux pensaient qu'ils pourraient vraiment lancer la fusée. Elle, elle restait allongée dans ses escaliers pendant que lui essayait de vendre son projet. Bien sûr, tout le monde lui fermait la porte au nez tellement son idée était farfelue. Bien des années passèrent, lorsqu'un cinéaste, à Cannes, qui montait le tapis rouge entendit parler de cette histoire de fille allongée sur un tapis rouge et décida d'en faire un film. Finalement , Mathieu et Marine devinrent célèbres non pas grâce à une fusée mais avec un film vu par des millions de personnes.

Liana E., 6e2

Lire la suite...
 
Imprimer PDF

Un mois, une œuvre

Novembre 2017 : A la mer de Romain VAN DE LOUW (2010)

L'enfant de la mer

Carla Jager, femme d'une rare beauté, avait épousé un homme nommé Poséidon comme le dieu des mers et des océans. Ils eurent un fils qu'ils appelèrent Eren. Quand Eren était petit, son père passait tout son temps avec lui et plus tard, quand il atteignit ses six ans, il dû partir car il avait peur que son fils ne dévoile son identité au grand public. Il devait rester anonyme car il avait les mêmes pouvoir que le dieu Poséidon. A chaque fois que Eren demandait à sa mère où était son père celle-ci lui répondait qu'il était au travail, qu'il partait tôt le matin et rentrait tard le soir. Un jour, Eren en eut assez des mensonges de sa mère alors il décida d'aller à la recherche de son père. Eren s'investissait beaucoup pour le retrouver mais son enquête ne donnait rien. Alors, il abandonna. Carla, le voyant de plus en plus malheureux, décida de lui révéler l'identité de son père. Mais Eren ne la croyait pas lorsqu'elle lui dit qu'il était un descendant du dieu Poséidon. Elle décida donc de l'emmener en week-end à la mer à l'endroit précis où elle savait pouvoir communiquer avec lui.

Dès qu'ils arrivèrent, ils se rendirent à la plage et c'est alors que Eren vit, au-dessus du niveau de l'eau bleue, un nuage remonter. Progressivement la figure d'un homme apparue. C'était Poséidon, le père de Eren. Celui-ci lui dit qu'il l'aimait, qu'il était tout le temps avec lui en pensées, qu'il devait être fort et courageux. Eren fut heureux et promis de ne plus le réclamer. Mais, il lui dit aussi qu'il reviendrait à ce même endroit lui rendre visite.

Angee N., 6e4

Lire la suite...
 
Imprimer PDF

Un mois, une œuvre

Octobre 2017 : Sans titre, série ADOS 2 de Sylvain DUBRUNFAUT

Cette année, les élèves du club Un mois, une œuvre travaillent à partir d’œuvres sélectionnées à l'Artothèque L'inventaire d'Hellemmes. Chaque mois, un tableau est sélectionné par les élèves, libre à chacun de composer un texte à partir de celui-ci. Voici les premières productions des nouveaux auteurs...

Dans un parc, Anna et Tom se voient tous les jours. Anna a 17 ans et Tom 18, se sont des amis de longue date. Tom a les cheveux noir et les yeux noir alors que ceux d'Anna sont bleus. Anna et Tom en ont assez parce que leurs familles se disputent à chaque fois qu'ils les voient ensemble. Leurs parents leurs disent d'arrêter de se fréquenter. Mais le soir, les deux amis continuent à se retrouver, réfléchissant à comment partir sans prévenir leurs parents et pour trouver une idée pour gagner de l'argent. Tom a une idée, il va travailler ! Il a vu une affiche pour un poste de serveur dans un restaurant. Il s'y présente et après une rencontre avec le chef, se fait embaucher dès le lendemain. Il prévient Anna, qui était très contente, mais aussi triste car elle va devoir quitter sa famille. Tom aussi était triste mais Anna réfléchit toute la nuit et elle décida de partir avec son ami.

Un mois plus tard, ils avaient assez d'argent pour partir, ils partirent et achetèrent un appartement. Leurs parents étaient inquiets alors ils appelèrent la police. Deux mois plus tard ils les retrouvèrent : leurs parents étaient rassurés. Les ados leur racontèrent leur histoire, émus leurs parents leur permirent de vivre ensemble.

Wassila, 6e2

Lire la suite...
 
  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  5 
  •  6 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »


Page 1 sur 6