Collège François Rabelais Mons en Baroeul

Ambition Innovation Réussite

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Imprimer PDF

Un mois, une œuvre

Mars 2018 : Deux ans de vacances de Hojcusova Danka (2013)

Le long voyage

Trois frères, orphelins, étaient désespérés car leur petite sœur était gravement malade. Ils vivaient sur une petite île déserte du Japon depuis la mort de leurs parents. Ils décidèrent de faire un long voyage pour tenter de trouver un remède qui soignerait la petite qu'ils laissèrent chez leur unique amie et habitante de l'île. Ils prirent une petite barque en bois qu'ils chargèrent avec toute la nourriture qu'ils possédaient et ils partirent pour la Corée du Sud, là où ils pourraient se procurer des médicaments. Ainsi commença leur long voyage . Ils naviguèrent jour et nuit jusqu'à ce qu'ils atteignent une première île où ils se reposèrent deux jours et en profitèrent pour se recharger en victuailles. Ils pêchèrent des saumons et cueillirent des fruits sauvages. Mais, surtout ils purent enfin dormir sur la terre ferme avant de poursuivre leur long périple. Ils essayèrent de perfectionner leur bateau en ajoutant une voile à l'aide de feuilles géantes ; puis ils reprirent la mer cap vers la Corée du Sud.

Cinq jours plus tard, ils arrivèrent à destination et commencèrent leurs recherches pour trouver un médecin bénévole et libre pour les accompagner et soigner leur sœur. A l'hôpital Fujimori, ils racontèrent leur histoire au docteur Tadechi qui, très ému et impressionné par tant de volonté et d'amour accepta de les aider. Pour gagner du temps, ils embarquèrent tous dans l'hélicoptère de l'hôpital et, le soir même, le médecin commença les soins sur la petite qui reprit très vite des forces.

Wassila A., 6e2

Un jour, une petite ville en Irak connue pour son pétrole se fit attaquer par son ennemi. La ville fût détruite, il y eu beaucoup de morts et de nombreux enfants devinrent orphelins. Ces derniers furent prisonniers et envoyés en camps de concentration où ils se faisaient torturer, brûler ou gazer. Les ennemis envoyèrent des lettres et des vidéos où l'on voyait des enfants mourir mais personne ne faisait rien.

 

Un jour, un petit groupe de six enfants qui servait des personnes décida de mettre dans le thé des ennemis du somnifère. Les ennemis s'endormirent et les enfants sortirent de leur chambre. Après avoir passé les gardes, ils durent traverser un champs de mine : trois d'entre eux y laissèrent leur vie. Ils réussirent à passer la clôture et arrivèrent sur une plage où ils décidèrent de passer la nuit. Le matin venu, les enfants prirent une barque et ils ramèrent dans un épais brouillard. Quelques heures plus tard, ils aperçurent une immense plate-forme pétrolière. Ils accostèrent sur la plate-forme et partirent chercher de l'aide. Ils trouvèrent un ouvrier à qui ils expliquèrent leur histoire. Tout en comprenant cela, le travailleur alla voir son équipe et ils parvinrent à sauver les autres enfants prisonniers. Une attaque fût menée par une autre ville pour emprisonner les ennemis.

Angee N., 6e4

La mer était déchaînée. Trois garçons décidèrent quand même d'aller l'explorer sur une barque, qui n'était pas prévue pour les grandes eaux. Le plus grand, short vert, s'appelait Albert, le deuxième au short rouge se nommait Yann et le troisième, short bleu, Mathis. Les trois partageaient le même rêve à savoir voyager sur les mers du monde entier, parcourir les océans et vivre des aventures maritimes tout en se perfectionnant sur la navigation pour pouvoir suivre les traces de leur père qui avait commencé à naviguer dès l'âge de seize ans. Mais, ces trois garçons avaient également chacun leur rêve. Albert voulait devenir capitaine comme son père, Yann explorateur dans les profondeurs maritimes du sud, et Mathis voulait être tout simplement un bon nageur. Les trois garçons s'entraidaient tout le temps.

Un jour, Mathis, décida de ne plus faire de sorties en bateau avec ses deux frères. Ces derniers ne cessaient de lui demander pourquoi il ne voulait plus prendre le large avec eux, mais il ne leur donna aucune réponse. Les jours passèrent, les deux frères, déprimés, se résignèrent à continuer leurs entraînements à deux. Après une longue réflexion, Mathis se décida enfin à leur dire qu'il prenait des cours de natation et qu'il n'avait plus le temps d'aller se balader en bateau avec eux, mais, il leur promit de passer plus de temps avec eux dès qu'il finirait sa formation Mathis respecta sa parole et les trois frères restèrent heureux toute leur vie et réalisèrent leurs rêves.

Liana E., 6e2