Collège François Rabelais Mons en Baroeul

Ambition Innovation Réussite

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Les Clubs du FSE Un mois, une oeuvre Un mois une oeuvre janvier 2018
Imprimer PDF

Un mois, une œuvre

Janvier 2018 : Chute de pommes de Marjorie DUBLICK (2011)

Un après-midi d'automne un jeune homme à cheveux courts bruns, vêtu d'un pull long, rouge et d'un jean bleu se rendait chez sa grand-mère. Il aimait plus tout sa compagnie mais, à cette saison, il voulait aussi l'aider à cueillir les pommes du magnifique verger qu'elle avait. Chaque année, il l'aidait une journée entière pendant plusieurs semaines dans la cueillette. Mais, cette année, le mauvais temps était toujours au rendez-vous. L'orage grondait très fort mais, Paul voulait avancer dans le travail. Il avait déjà rempli tout une charrette de pommes quand un violent éclair fit pencher le pommier, toutes les pommes tombèrent sur Paul qui sombra dans les pommes. Sa grand-mère qui ne le voyait pas rentrer du verger au bout de trois heures s'inquiéta et alla voir ce qui se passait. Elle le retrouva en compote et appela les urgences. A l'hôpital, lorsqu'il reprit ses esprits, sentant que le vinaigre de pommes lui montait au nez, il appela l'infirmière qui lui donna un calmant. Après 24 heures de surveillance, sa grand-mère le récupéra et pour le consoler lui servit un grand verre de cidre…de pommes bien sûr !

Mais, il préféra un bon chocolat chaud accompagné des framboises fraîches du jardin et un câlin-ou de sa grand mère. Tellement soulagée, elle l'enlaça tendrement de ses bras fragiles. Ils décidèrent que la cueillette ne serait plus pour sa « pomme » mais qu'ils feraient appel à un ouvrier agricole.

Liana E, 6e2

Dans un verger du nord de la France trônait un pommier pas comme les autres. Chaque personne qui mangeait une pomme de cet arbre mourait. Tous les jours la police retrouvait des cadavres aux pieds de l'arbre. Alors, un jour, une jeune femme qui s'appelait Bones et qui travaillait dans le centre ANTI-POISON le plus renommé du pays décida d’enquêter sur cet arbre maléfique. Elle creusa et trouva bizarre que les racines soient dorées, elle emmena donc des échantillons de racines au laboratoire pour les examiner. Comme elle ne trouvait rien après des heures d'analyses elle décida de consulter un médium pour voir si lui trouverait quelque chose. En voyant les racines, il se mit à hurler : «Sortez de chez moi ! Je ne veux plus jamais vous revoir ! »

Bones s'enfuit, mais, elle n'allait pas abandonner comme cela. Elle se rendit chez plusieurs autres médiums et, c'était toujours le même scénario. En persistant, elle finit par en trouver un qui voulait bien l'aider. Il lui apprit que l'arbre n'était pas normal et que c'était l’œuvre de Satan. Bones dormait de moins en moins , elle était trop stressée. Cette affaire devenait une obsession. Une nuit Bones fit un cauchemar terrible. Un homme bizarre se tenait avec une clé devant l'arbre qui avait une serrure au beau milieu du tronc. Il pénétra dans le tronc par une porte cachée et avant de disparaître il lui lança «  Bones, il te reste une heure à vivre ». Elle se réveilla en sursaut et dans sa main il y avait une clé. Elle courut chez le médium pour tout lui raconter et il lui répondit que la malédiction avait commencé et tous les pommiers allaient être contaminés sauf si elle réussissait à pénétrer dans l'arbre pour en sortir l'esprit maléfique. Bones prit sa voiture , roula à toute vitesse et arriva dans le verger. Elle prit la clé restée accrochée à une branche mais, prise par la faim elle croqua dans la plus belle pomme qu'elle trouva face à elle. Sans le savoir, elle avait sauvé le monde parce qu'elle avait d'abord introduit la clé dans la serrure, mais elle ne pourra profiter de sa gloire car sa vision commençait déjà à se troubler

Angee N., 6e4

L'arbre magique

L'arbre magique pouvait réaliser tous les vœux des gens qui le souhaitaient mais il pouvait aussi jouer de très mauvais tours.

Un jour, un jeune homme qui voulait devenir riche se rendit au pieds du pommier, prononça son souhait et pour garder l'exclusivité, il se dit qu'il devait couper l'arbre. Mais, il n'aurait jamais dû faire cela car ….vous allez voir ce que vous allez voir.

Le lendemain grâce à l'argent qu'il avait trouvé, il alla faire des courses pour la première fois car il avait toujours été pauvre. Devant le supermarché, un véhicule fou faillit le renverser mais, le pauvre homme ne soupçonnait pas la malédiction. Jamais il n'aurait pu croire que l'arbre abattu lui porterait malheur. et tout d' un coup une voiture a frôler cette homme l'homme ne se doutait pas que cette arbre allait lui porter malheur . Comme il devait également se rhabiller, il admirait une vitrine de vêtements lorsqu'un chat noir passa derrière la vitre et fit éclater un miroir. Décidément, il se dit que ce n'était pas son jour. Il commençait à avoir des doutes sur le pommier et se rendit dans le verger pour en avoir le cœur net.

Il fut très surpris de constater que l'arbre était à nouveau debout avec tous ses fruits suspendus. Lorsqu'il s'approcha pour être sûr qu'il n'avait pas des visions touts les pommes lui tombèrent dessus et il mourut sur le coup .

Wassila A., 6e2

La pomme de Angee

Une femme qui avait des pouvoirs magiques de sorcellerie s'était fait tuer par l'armée du roi car elle avait commis trop de méfaits dans le pays. Cette sorcière avait une fille mais, personne ne le savait. Le père de l'enfant l'avait abandonné comme un lâche et n'était jamais revenu pour s'occuper d'elle. Durant toute son adolescence, elle s'occupait seule, enfermée dans les prisons du château. Quand elle eut 20 ans, elle se révolta et le sergent de la ville dû la libérer car il n'y avait aucune raison de la garder prisonnière. Peu de temps après, elle se rendit sur la place du village et cria haut et fort qu'elle s'appelait Angee et que sa mère avait été exécutée sans motif. Tout le monde se mit à trembler lorsqu'elle jeta une malédiction pour venger sa mère. Puis, bizarrement, on ne la revit plus jamais. En réalité, elle avait bu une potion qui la rendait invisible et elle se promenait tous les jours partout dans la ville pour espionner le roi. A plusieurs reprises, elle tenta de le tuer pour se venger mais, en vain. Elle décida donc de pratiquer la même méthode d'empoisonnement que sa grand-mère. C'était une technique très simple, il fallait injecter avec une seringue un venin mortel dans les arbres du verger du roi. Aussitôt ce fut une hécatombe, tous les gens qui consommaient les pommes mouraient. Personne ne connaissait l'origine du problème et tout le monde continuait de manger les fruits défendus. Tout le royaume fut décimé y compris le roi qui a été découvert mort au pieds de son arbre préféré. Jamais on ne découvrit le mauvais coup de la sorcière.

Ashti R., 4e6