Collège François Rabelais Mons en Baroeul

Ambition Innovation Réussite

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil
Imprimer PDF

Un mois, une œuvre

Novembre 2017 : A la mer de Romain VAN DE LOUW (2010)

L'enfant de la mer

Carla Jager, femme d'une rare beauté, avait épousé un homme nommé Poséidon comme le dieu des mers et des océans. Ils eurent un fils qu'ils appelèrent Eren. Quand Eren était petit, son père passait tout son temps avec lui et plus tard, quand il atteignit ses six ans, il dû partir car il avait peur que son fils ne dévoile son identité au grand public. Il devait rester anonyme car il avait les mêmes pouvoir que le dieu Poséidon. A chaque fois que Eren demandait à sa mère où était son père celle-ci lui répondait qu'il était au travail, qu'il partait tôt le matin et rentrait tard le soir. Un jour, Eren en eut assez des mensonges de sa mère alors il décida d'aller à la recherche de son père. Eren s'investissait beaucoup pour le retrouver mais son enquête ne donnait rien. Alors, il abandonna. Carla, le voyant de plus en plus malheureux, décida de lui révéler l'identité de son père. Mais Eren ne la croyait pas lorsqu'elle lui dit qu'il était un descendant du dieu Poséidon. Elle décida donc de l'emmener en week-end à la mer à l'endroit précis où elle savait pouvoir communiquer avec lui.

Dès qu'ils arrivèrent, ils se rendirent à la plage et c'est alors que Eren vit, au-dessus du niveau de l'eau bleue, un nuage remonter. Progressivement la figure d'un homme apparue. C'était Poséidon, le père de Eren. Celui-ci lui dit qu'il l'aimait, qu'il était tout le temps avec lui en pensées, qu'il devait être fort et courageux. Eren fut heureux et promis de ne plus le réclamer. Mais, il lui dit aussi qu'il reviendrait à ce même endroit lui rendre visite.

Angee N., 6e4

 

Les filles à la plage

La famille Senlis a prévu d'aller à la plage aujourd'hui avec leurs filles qui sont très excitées à cette idée. Marie et Juliette sont âgées de 10 et 7 ans. La première est brune aux yeux noirs et la deuxième est châtain clair avec des yeux noisettes. Elles sont pressées d'arriver et n'arrêtent pas de sauter comme des puces à l'arrière de la voiture. Dès leur arrivée à Bray Dunes, elles sautent de la voiture, posent leurs affaires sur le sable et courent vite pour se tremper les pieds dans l'eau fraîche et salée. Marie préfère ensuite marcher le long de la plage tandis que Juliette choisie de faire un château de sable. Au bout d'une heure, les parents qui en profitaient pour somnoler, les appelèrent pour manger. Le pique-nique était abondant et varié. Les parents avaient apporté du poulet froid, du jambon, des chips, des tomates fraîches et du pain. Après le repas, les parents les obligent à faire une sieste. Mais, elles ne tiennent pas en place et très vite elles retournent faire des châteaux de sable. Une heure plus tard, elles demandent une glace à leur papa qui cédait plus facilement que leur maman. Toutes les deux choisissent une glace à deux boules vanille chocolat. C'est un vrai régal, elles ont du chocolat plein le visage.

Une petite fille seule s'approche des deux sœurs et leur demande pour jouer avec elles. Bien sûr, elles acceptent et font une bataille d'eau. Quand elles sont bien fatiguées, les parents les appellent, au bon moment. Elles se séparent de leur nouvelle amie avec tristesse et promettent de se retrouver très vite comme si cela était possible. Mais, heureusement les parents avaient noté l'adresse et le numéro de téléphone de l'enfant seule et promirent de l'appeler lors de leur prochain séjour à la plage.

Wassila A., 6e2